About

Lucia PALENZUELA
Réalisatrice et Ingénieure du son
Née le 23 janvier 1990 à Tucumán, Argentine

Diplômée de l’Ecole Universitaire de Cinéma, Vidéo et Télévision de l’université de Tucumán en Argentine en 2013, Lucia a consacré le début de sa carrière aux métiers du son dans le cinéma. En 2012, elle est sélectionnée au 4ème Talent Campus de Buenos Aires ayant pour thème « Cinéma et Histoires », pour sa participation dans le film Divino Niño.

En 2013, elle participe au 12ème Studio Campus réservé aux jeunes talents du cinéma dans le cadre du festival international de Berlin pour son travail en tant qu’ingénieur du son dans le court métrage d’animation Ubeda.

En 2014, elle est sélectionnée à la biennale de Marrakech à laquelle elle participe avec Salavinamanka Tukuypaq dans l’intervention sonore RADIO-TAXI.

Au cours de sa formation de cinéma, elle se passionne également pour la photographie et prend plusieurs cours, de photographie documentaire auprès d’Atilio Orellana, de photographie contemporaine avec Solana Peña ainsi qu’un atelier de portraits photographiques avec Pablo Masino.

Après un séjour d’un an en France en 2013 et 2014 où elle travaille en tant qu’auto entrepreneuse, elle entame un long retour vers son Argentine natale à vélo et en bateau à voile. 1 5 000km avec dans ses sacoches, le Cin’énergie, un cinéma ambulant qui fonctionne avec l’énergie du vélo, de quoi animer les rencontres sur le bord de son chemin.

En plus de huit courts métrages réalisés pour la promotion d’associations en lien avec les énergies renouvelables dans les pays traversés, la présentation de son projet lui vaut le 1er prix d’un concours sur les énergies durables organisé par le CLER en 2014.

A son retour en Argentine, elle participe dans de nombreux projets documentaires en tant qu’ingénieure du son. Parmi ceux ci, Los aparatos de Mateo, sélectionné comme « short film corner” au 65ème Festival de Cannes, Salavinamanta Tukuypaq de Daniel Gerez ainsi que les séries de documentaires Tierra Animada et De la raiz a la copa, toutes deux sélectionnées par l’Institut National de Cinéma et d’Arts Audiovisuels. Elle participe également au long métrage documentaire El Zoco de la Buri Buri de Lorena Jozami.

Elle revient finalement s’installer en France grâce au visa « Capacités et Talents ». Après plusieurs réalisations personnelles comme le documentaire Cin’énergie un voyage à vélo entre chez moi et chez toi et À la mer à vélo contre le cancer du sein, elle découvre sa passion pour la réalisation.